Jean-Michel Robert

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 21 avril 2013

il faut

Quand j'avais ton âge

tu n'avais pas le mien

quand j'eus ton âge

l'âge n'existait plus

alors on essaya de se comprendre

c'est-à-dire se prendre ensemble

mais l'imprenable veillait

pendant que nous dormions

exactement :

le même rêve

Mais le rêve était oublié au matin

oublié au on ne sait plus

oublié au c'est quoi le jour

non pas de confiture sur ma tartine

alors il fallut

mais falloir n'existait plus

Belle histoire.

la pardon

Le Pardon essaya sa bave

sur nos joues

alors on inventa la barbe

Pas de cadeau !

Ainsi les cadavres s'entassèrent

dans nos enterrements vides

et la miséricorde qui pique.

si fins

En ce siècle il y avait des petits

aussi petits que nous

parce qu'on était plus souvent nous que je

et que "on" n'était que l'impersonnel

qui résume la complicité

Bref en ce siècle le siècle ne bichait pas cent ans

mais quelques instants

comme un frisson féminin tout à coup brillant

les bras fins si fins trop fins

pour finir

Un peuple

Tout à coup il n'y eut rien

Non c'est une blague disaient les gens :

il y a "il" il y a "y" il y a "a"...

donc

donc ne prouve rien dirent des oiseaux

en cui cui

"il y a" quand même dirent les gens

"nous y a" osèrent-ils

depuis ils survivent

samedi 20 avril 2013

maladie

Le petit enfant savait bien

qu'il était petit

et que les grands étant grands

avaient le droit de mentir de se bourrer la gueule

d'interdire ce qu'ils s'accordaient

alors le petit

se fit plus petit

et devint parfois lutin

parfois vérole.

rien

En ces temps

les temps inventaient des époques

vint donc mon époque

j'y fus

sans l'avoir demandé

mais j'y fus

passé simple

pas si simple que ça

alors "ça" se pointa

je lui demandai "que faire ? "

"rien" me répondit-il

depuis que je suis rien

je plus

ça n'engage à rien

mode impératif

Il était une fois

justement cette fois-là

ça tombait bien

juste un peu de grêle

mais de la grêle très grêle

ça tombait bien

personne ne se plaignait de cette fois

qui était une

Alors "Il était"

se mit au boulot

et il fut

mais ce n'est plus de l'imparfait !

dirent les gens

Ils avaient bien raison

Mais à l'époque Dieu ne savait pas conjuguer

alors les gens furent condamnés à être

se démerder quoi

avec les modes

sans compter la dernière personne du singulier

parenthèse culturelle

Regardez le film " Leaving Las Vegas" (possible sur papystreaming), vous aurez une petite idée de la mort se mêlant au dégoût, à l'amour, au capitalisme et à la dernière des dernières dignité. C'est pas gai. Mais vous aurez le courage.

vendredi 19 avril 2013

ON

Le propre de l'enfant

même s'il ne se lave pas

il est propre

parce qu'il est plus petit

et qu'il croit aux plus grands

Cependant comme leur nom l'indique

les plus grands ne sont que plus longs

ils traînent en longueur

à longueur de leur propre mensonge

pas propre

Certains l'avouent, même le crient

Mais les petits ne les entendent pas

parce qu'on les protège

et ON est très puissamment gentil

monditude

Renonçant à toute dignité il lui dit :

- J'me sens seul.

- t'es pas le seul, répondit-elle.

Comme il n'était pas le seul, il y eut un monde, donc de l'avenir.

Après, on sait pas.

mémoire d'une roulotte.

Et puis vinrent les nomades

ça bouge toujours

Essayez l'immobile, dis-je, comme responsable

Trop tard

ça bougeait encore toujours

Essayez, dis-je, comme irresponsable

Bonne idée dirent-ils

C'est ainsi que je devins grincement de roue

très heureux ma foi

L'homme de bonne volonté,

qui n'a rien à voir avec l'unanimisme, est un passant(moi), dans le petit matin, qui rend grâce à une dame qui, ne le connaissant pas lui dit "bonjour"... Elle ne me connaît pas ! Mais elle parie sur ma bonté : "Bonjour". Je vais essayer d'être bon. Le jour fera à sa guise, comme je ne soleillerai peut-être qu'un peu.

vachement sympa

C'est vachement sympa

de se dire si je veux

je peux me tuer avec par exemple le long poignard

qui me sert de coupe-papier

i pourrait me servir de coupe-monde

i suffirait que je le décide

maître du monde

mais non

je le fais pas parce que je suis trop curieux, un peu concierge :

Que va devenir le devenir ?

jeudi 18 avril 2013

Pas facile

heureusement il y avait des personnes

c'est-à-dire des "quelqu'un"

c'est quelque chose d'être quelqu'un

malgré la tribu

évidemment ils furent

pas facile d'être évident

on n'est évident que contre

contrairement donc furent-ils et elles

de toute évidence

ce qui n'est rien contre l'horreur

ce qui est tout pour la candeur féroce.

Lumière soit si ça te chante

Bien sûr le feu

mais je préfère les braises

elles menacent autant qu'elles bichonnent

notre part de cendres

Bien sûr les mots

mais le regard

ce regard

qui frissonne les cendres

ce n'est pas grammatical

mais ce n'est très lumineux, très

De temps en temps.

En ces temps c'était le désert

le désert lui-même était ces temps

Vint un mec pour y prêcher

vain dieu ça prêchait

du matin au soir et encore plus nuit

ça prêchait à tel point que naquit le sable

aussi put-on mesurer le temps

le sablier en avait le vertige

il protesta :

pas touche !

Ainsi naquit la révolte :

une fleur qui pousse dans un sablier immobile

Décider.

Qu'est-ce que c'est encore que cette Odyssée ?

C'est rien, c'est des gens, dont toi,

mais tu n'es pas indispensable.

Vous pourriez me retrancher ?

Oui, trancher, retrancher, réretrancher... à la demande.

Si je ne demande rien.

Tu naîtras.

Aux milieu d'eux ?

Ils n'ont pas de milieu.

Je veux dire « parmi »

Tu ne veux rien dire, donc.

C'est ça, ils m'improviseront.

Petit transparent.

André Breton connaissait les grands transparents

moi je n'en connais qu'un petit

je ne le vois que grâce à ma buée d'haleine

T'en es encore là me dit-il

Toi aussi dis-je

Non répond-il, souffle ailleurs

Alors je souffle au hasard

mais le hasard c'est trop loin des transparences négligées

Non, je me suis trompé.

C'est pas çui-là

c'est celle-là

qui me dit Jean-Mi

tu me snobes

Je réponds Non

je ne pensais même pas à rien

C'est pas gentil pour moi dit-elle

c'est sans attribut ni complément dis-je

Tu vois dit-elle

tu me reviens

continue

Pourquoi pas

pas à pas

vers l'absolue négation

"absolue" c'est pas cher mais très chic

ça va bien finir par briller en douce

en vain

par pure noblesse Non

simple noblesse serait plus pur

Non

je me suis trompé

c'était pas celle-là

c'était moins bavard et plus muet

mercredi 17 avril 2013

Aimer la vie c'est méchant

On m'a trop souvent dit cynique, ou complaisamment pessimiste, ou encore gratuitement agressif, obscène (pour ceux qui ont tout lu) et insolemment moche... Je ne doute pas de la bonne foi de qui m'a ainsi vu et/ou entendu, voire qualifié. Mais la foi, par définition, "a des raison que la raison ne connaît pas".

Aussi n'ai-je à présenter qu'une autre foi (pas la bonne, sans archange ni prophète, sans contours définitifs) : celle en celles et ceux qui, sans y penser, comme ça, par leur simple présence à la vie, par leur générosité qui s'ignore, leur fou rire, leur caprice inconsciemment généreux, leur fidélité à un mot de passe, une confiance d'une nuit, leur sacrifice blagueur... celles et ceux dont la présence a inventé la mienne.

C'est parce que je les ai connus que j'aimerai, au point d'être impitoyable, terroriste, du genre à faire sauter l'Olympe pour faire rire à la foi Zeus, Ravachol, et Lolita.

Confusionnisme, certes ; mais c'est la vie, on n'a rien inventé d'autre (la mort est une idée de vivant, pardon du rappel primaire).

Insolence : idéal à la hauteur, hauteur à relever dès qu'il y aura du ciel.

mardi 16 avril 2013

Mettre au monde, et réciproquement

Il est bienséant de s'étonner qu'un couple affichant des années clignotantes n'ait pas jugé opportun de faire d'enfant(s). Outre la facilité : ça chiale, ça crie, ça chie, ça pisse, ça fait des études... pour en arriver à quoi ?

Non, dis-je, outre la facilité de ces esquives, la raison est que pour - en conscience - "élever", il faut être plus haut. Ce dont, l'amour de ma vie et moi fûmes incapables, la Vanoise ne compte pas en cette occurrence.

Nous le savons : le monde ne se tient qu'en vertu du vaste mensonge. L'imagination me manque pour mentir aux mômes mieux que l'on m'a menti - Je n'aurai pas l'excuse de la bonne foi, puisque étranger à toutes vos vérités plus ou moins révélées.

Pourtant il y a encore des gosses...

Qu'ils soient violemment éphémères (férocement libres), parce que j'ai quelque chose en moi qui les aime - mais l'Histoire l'ignore.

(Le subjonctif singeant l'impératif a quelque chose d'émouvant).

jeudi 4 avril 2013

Mystère

Lire la suite

mardi 2 avril 2013

utopia

Homme au cœur pompeur d'idéal

Il passe son temps et son temps le passe à ne rien

dire à personne au centre

d'un quelque part sans environs