J'aimerais trouver les mots à le mesure de cet étonnement d'être, ce cri de nébuleuse dans une égratignure, son fou rire dans l'amour, cet acharnement dans le vertige. Exister,

exister sans dieu mais ronger de mystère, sans raison mais assoiffé, coïncidence errante,

être soi sans y croire,

mais devenir obstinément ; et cette trouille quand la présence s'impose... Oui, j'aimerais trouver le rythme,

le lyrisme de la stupeur.