Jean-Michel Robert

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 29 juin 2009

dit avec

Il fait déjà trop chaud. L' Espace ahuri, mine de bleu, fait semblant de ne pas voir sa pute lumière qui se lave le cul dans les fleurs.

dimanche 28 juin 2009

méandres

Le grand-père fumait la pipe, la fumée ennuageait des collines de polars, il portait un gros pull, les méandres du fleuve noir inondait ses lunettes, il s'appelait pépé Maurice, maman l'appelait papa, ils se souvenaient ensemble, ça nous faisait tout drôle, sur le buffet un vol de mouette se pétrifiait dans des vacances immémoriales.

Papa n'appelait personne papa.

samedi 20 juin 2009

Prof

J'ai lu plein de livres, des plus reconnus jusqu'aux plus obscurs. Ca n'a servi à rien: la fin est toujours la même.

rien à dire

onverradmin

Un instant,

j'ai voulu être méchant contre une femme. Ensuite j'ai renoncé. Ce qui prouve que je suis un mec bien.

Un truc marrant:

le vocabulaire limité des journalistes: "La GROGNE des infirmières, la GROGNE des enseignants, la GROGNE des chômeurs..." Ils ignorent sans doute des mots comme "colère" et "révolte"...

GRRRR! C'est mon chien qui me l'a appris.

vendredi 19 juin 2009

titr, non titre,comme on le sent.

La plupart du temps, je crache; le reste j'aime. Mais j'ignore ce qu'elles en restent ... ou je l'ignore... le Temps: vaste problème à la con, comme tous les vastes problèmes.

réveil

Le premier combat que je livre chaque matin est celui qui m'oppose à mon ignorance et à ma fleur de peau. Imagine-t-on héros plus digne?

...

Il y a des jours (méritent-ils ce nom?) où l'on ne trouve même pas le titre. Alors on se contente du désert: patrie des points de suspension.

actualités

Je viens d'apprendre que la Cour d'appel de Versailles n'a plus un rond, plus un centime, plus le moindre fifrelin. La Justice républicaine est bien barrée, comme l'hôpital public, comme l'enseignement.... Bref: comme tout ce qui ne réclame pas le profit. Si tu votas Sarkozy, bien fait pour ta gueule. Sinon révise l'histoire des sans-culottes.

jeudi 18 juin 2009

sujet du bac (puisque c'est le jour)

C'est quoi ce bordel, Tantine?

mercredi 17 juin 2009

titre

Il y a des jours où l'on ne trouve que le titre.

mardi 16 juin 2009

les trucs importants

c'est aimer, créer et transmettre... le reste c'est du fric.

l'important du petit jour n'est pas ce qui se lève mais qui se couche.

Aussi tenir debout sera d'un modeste héroïsme.

lundi 15 juin 2009

leçon de pédagogie

Apprenons, dès la maternelle, aux petits que, de toute façon, tout finira mal. Et que même si ça finit bien, c'est pas fini.

NB: on ne met pas le "ne" négatif, passsqueu on est humain(s)... l'S se discute.

samedi 13 juin 2009

définition

La tristesse n'est pas l'absence de joie, c'est l'absence sans génitif. "Sans" devrait suffire à espliqqqquer. Point.

considérations passionnantes

Je suis mal foutu: j'ai de beaux cheveux châtains et la barbe grise. Et comme j'ai eu la flemme de me raser ce matin, je n'ai séduit qu'une clocharde aux moustaches très féminines. Ca pique. Ou ça gratte. Bref: un nouveau livre.

vendredi 12 juin 2009

ouais,

je viens de constater "0 commentaire". Le monde du zéro, faut s'y habituer: c'est à peu près rond.

mercredi 10 juin 2009

grippe

La grippe porcine c'est quand même plus la classe que la grippe espagnole... Demandez à Apollinaire et aux taureaux.

J'ai entendu

un travailleur disant "travailler n'a plus de sens". Il a raison: rien n'a de sens. Quand vous serez violents, travailleurs, vous aurez raison.

J'ai bouffé

un steak haché avec deux oeufs. Je ne suis pas plus optimiste pour autant.. On va essayer la sieste, ou le désespoir...On verra, si on trouve les lunettes.

mardi 9 juin 2009

J'ai, après discussion,

appris qu'on pouvait interpréter mon billet "Gonzesses" contre les femmes.... alors que c'est un coup de gueule contre les mecs. Relisez, gonzesses, ou apprenez à lire: vous apprendrez qu'il existe un genre masculin, et qu'il faut s'en méfier.

Au téléphone,

on m'a demandé: "Jean-Mi, t'es là?"

Il me faut bien admettre que j'ai hésité.

vivre

J'ai le hoquet, alors que je n'ai même pas bu, me disait un gosse de je ne sais plus quelle guerre.

Bonne nuit, Européens.

introduction à la problématique structurale.

Je ne dis pas "moins pire" comme France Culture: ça m'obligerait à dire "plus pire", et j'ai horreur de rougir sans drapeau..

chance d'être gonzesse

Les mecs vous ont payé lave-linge, lave-vaisselle, lave-tronche, fleurs, parfums, frigos, congélos, animaux de compagnie, aspirateurs... peut-être même le resto (il choisit le vin), après il va au golf, ou au foot... Tu t'en fous: tu as le matériel, et les frais du divorce, et le froid du rien .

lundi 8 juin 2009

l'Europe

a voté à droite, la majorité n'a pas voté. Bravo, camarades! et gémissez en silence... Vous méritez d'en baver... du sang, s'il vous en reste.

dimanche 7 juin 2009

pour en finir avec la "justice"

JE RAPPELLE QUE LES PROCUREURS ET LEURS LARBINS (substituts) DOIVENT LEUR CARRIèRE AU MINISTèRE (bons fayots, quoi).

Lire la suite

testament ( suite)

LI

Item, Eric, le bougre est haut,

Tant que son coeur suit mal son âme,

Toi, beaux et humbles idéaux,

Tes yeux clairs disent sainte Came,

Qui se confie au macadam,

Des marcheurs respirant leurs pas,

Ils n'entretiennent pas la danse

Mais le loin de n'espérer pas

plus loin que la surpise avance.

samedi 6 juin 2009

testament (suite)

XLIX

A Alain qu'on dit "le salé",

Il est à lui tout seul une île,

Et quand il a bien avalé,

Un archipel pas très tranquille,

Je lègue mon pâle imbécile,

Naufragé des yeux grands ouverts,

Robinson même en pleine ville,

Souffre-rieur de l'univers.

L

Item, à Joly de l'Armor,

Fous rires vertigineux

Qui le laissèrent presque mort

En précipice alpagineux.

Mais pèlerins avaient en eux

Profonde foi ornée de noeuds

Qui sauve des appels du vide

Et James se cloua livide

Sur la croix des bergers neuneux.

lundi 1 juin 2009

NUANCE

La vie ne vaut pas la peine d'être vécu

mais moi je vaux la peine de vivre.

Arthur Cravan (poète et boxeur)

("vécu":pas d'accord en genre ni en nombre, question d'arguties du temps.)